Ecran principal

Développement Durable

Port Atlantique La Rochelle et les entreprises portuaires s'impliquent pour améliorer leur performance collective et créer toujours plus de valeur pour le territoire !

 
Développement durable photo 2

La Rochelle Territoire Zéro Carbone

Port Atlantique La Rochelle et ses partenaires ont été présélectionnés par le Secrétariat Général pour l’Investissement pour leur projet « 1er territoire littoral urbain zéro carbone ». Si le dossier est définitivement retenu, les porteurs de projet bénéficieront d’une enveloppe de 450 M€ sur dix ans pour accélérer la transition du territoire vers le « zéro carbone ».

Et si nous devenions le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? C’est en tout cas l’ambitieux projet du consortium rochelais (Communauté d’Agglomération, Ville de La Rochelle, Université, Altantech, Port Atlantique La Rochelle) qui a été retenu en janvier dans le cadre de l’appel à projet national « Territoires d’Innovation de Grande Ambition » (TIGA). Une procédure destinée à accompagner des projets innovants de transformation, associant sur le long terme tous les acteurs publics, privés et les citoyens.

Moins d’émissions, plus d’absorption

Le projet rochelais vise à la fois à diminuer la production de CO2 (grâce à la mobilité durable, aux énergies renouvelables, à la rénovation des bâtiments, à la valorisation des déchets et circuits locaux de recyclage, à l’accompagnement aux changements d’usage) et à mieux absorber le carbone en circulation dans l’atmosphère grâce à ce que l’on appelle les « puits de carbone ». Ils peuvent être artificiels (colonnes de phytoplancton) ou naturels (forêts, sols, océans). Le consortium travaille en particulier sur la conception d’un « agrégateur » permettant notamment de calculer en temps réel les émissions de carbone ou l’impact de la mobilisation des habitants sur ces émissions.

Port Atlantique La Rochelle s’est principalement positionné sur quatre thématiques : l’écologie industrielle et territoriale, la production et l’autoconsommation d’énergie, le bâti et la gestion des données. Il s’est notamment engagé à cofinancer des études à hauteur de 100 k€ sur ces sujets.

Dix lauréats

Le territoire bénéficie de 400 000€ pour approfondir son projet en 2018. Une deuxième sélection aura lieu au printemps 2019 à l’issue de laquelle dix lauréats seront définitivement choisis et se partageront une enveloppe globale de 450 millions d’euros sur 10 ans via la Caisse des Dépôts et Consignations. Cette démarche collaborative inédite permet non seulement de fédérer de nombreux acteurs au niveau local et de mettre en relation des initiatives, publiques et privées, mais aussi d’en imaginer de nouvelles.