Eolien offshore

Eolien offshore Crédits: Imagine Créations

Les opérations logistiques démarrent à La Rochelle

Mesure phare du CIMer de janvier 2021, le déploiement des énergies marines renouvelables est une priorité. Elle se concrétise avec le lancement de la réalisation du parc éolien en mer du banc de Guérande. Composée de 80 éoliennes d’une puissance unitaire de 6 MW, cette installation fournira l'équivalent de 20% de la consommation électrique de la Loire-Atlantique à partir de 2022.

Aux côtés du port de Nantes – Saint-Nazaire, le port de La Rochelle contribuera activement à cette installation en servant de hub logistique pour les fondations et les pièces de transition de ces éoliennes, pendant près de 18 mois.

Depuis janvier, la zone portuaire de l’Anse Saint-Marc a ainsi fait l’objet de travaux conséquents pour permettre le stockage temporaire de ces éléments aux dimensions impressionnantes. Les premiers éléments sont arrivés le 27 février dernier, en provenance de Rotterdam, à bord du navire Svenja qui assurera des rotations régulières (tous les 9 à 10 jours). Dans le même temps, un autre navire, l’Innovation, fera le transfert de ces éléments jusqu’au parc éolien et leur installation.

Cette contribution du Port, pleinement en phase avec son projet stratégique, confirme son aptitude à répondre aux enjeux de transition énergétique. Elle s’appuie notamment sur ses qualités d’accès nautiques, le savoir-faire de la filiale rochelaise de Maritime Kuhn, développé depuis plus de dix ans sur l’éolien terrestre, la technicité éprouvée des dockers de la place portuaire et des disponibilités foncières pour ces colis industriels aux dimensions hors normes : notamment sur l’Anse Saint-Marc, susceptible d’extension avec la plate-forme voisine de La Repentie, laquelle verra le jour prochainement.